Venez faire une pause à l'Atelier Perché 

Démarrer en méditation : comment ?

Vendredi dernier, j'ai rappelé que le yoga ne se limite pas à la seule pratique physique. C'est la dimension que nos sociétés modernes ont retenue, pour autant, il s'agit d'un concept plus vaste qui constitue une philosophie et une façon d'aborder la vie.


A la question, "Comment intégrer ces aspects davantage spirituels à notre quotidien ?", j'ai répondu que la méditation et les exercices de respiration me semblent être un très bon début. Concernant la méditation, je vous ai glissé ce lien vers une émission radio de 2015 avec (entre autres) Fabrice Midal. D'ailleurs, si certain.e.s d'entre vous l'ont écoutée, qu'en avez-vous pensé ? Aujourd'hui, j'avais envie d'aller plus loin sur la méditation, un terme qui recouvre tout un tas d'approches différentes. Lorsqu'on commence à s'y intéresser, il est facile de se décourager en essayant une technique qui ne nous correspond pas ("j'ai essayé mais, non, la méditation, c'est pas pour moi"). C'est exactement ce qui s'est passé dans mon cas. Lorsque je me suis penchée sur le sujet, c'était pile poil au moment du boom des applications de méditation. J'ai essayé en me disant que ça serait une bonne idée de démarrer d'une façon guidée. J'ai lancé un programme où une voix féminine m'invitait à m'installer confortablement. Pas de problème, j'étais présentement dans un fauteuil, j'y suis restée. Quelques secondes après, cette même voix délicate m'a enjointe à "détendre mes jambes dans le sol". J'ai su, à cet instant très précis, que les applications ne fonctionneraient pas pour moi. Tu me proposes de m'installer COMME JE VEUX. Si c'est pour me dire ensuite de relâcher mes jambes dans le sol alors que tu as sous-entendu que je pouvais, si je le voulais, ne pas m'installer sur le sol, ALORS QUOI ? Ca m'a perturbée. J'en ai déduit que je n'étais pas faite pour la méditation. Ce sont des années plus tard que je m'y suis remise avec une autre approche et que c'est devenue une pratique ancrée dans mon quotidien. Je ne vous raconte pas cela pour vous déconseiller de passer par les applications mais pour vous inciter à rester curieux.se. Et ça tombe bien puisque, dans le contexte actuel du confinement, je vous propose d'essayer 3 approches différentes de méditation à travers 3 exercices.

  • Chaque exercice est à faire 2 jours, soit 2 jours de suite soit entrecoupés d'autres excercices, c'est vous qui voyez.

  • Prévoyez 10 minutes dans votre journée. Juste 10 petites minutes, promis. Et si, un jour, 10 minutes, ce n'est pas jouable, faites 5 minutes plutôt que de zapper.

*

1. Pleine conscience Cette approche consiste à être le plus présent possible. Il ne s'agit pas de fermer les yeux et de se plonger à l'intérieur de soi mais, au contraire, de se rendre disponible à l'ensemble des stimuli de l'instant. Je sais, c'est flou. C'est pour ça que je vous propose un exercice de pleine conscience avec un objet sur lequel placer votre attention. Choisissez le moment durant lequel vous avez envie de le réaliser. Prenez un geste que vous faites chaque jour. Boire votre café par exemple. A partir du moment où vous préparez votre café, soyez entièrement présent.e à ce que vous faites et consacrez-vous uniquement à cela : boire votre café. Sans vouloir vous spoiler, c'est plus difficile qu'il n'y parait. On est persuadé de n'aspirer qu'à cela ("j'aimerais tellement avoir 5 min pour moi") mais, lorsque l'occasion se présente, nous sommes bien souvent tout à nos pensées ("ah enfin une pause....ah mince, c'est vrai je voulais faire ça, il faut que je le note...ah et aussi...."). L'exercice n'est que cela: prenez 10 minutes pour boire votre café. Placez toute votre attention sur cet instant (la chaleur de la boisson, son goût, la lumière qui vous entoure, les sons éventuels, la température de votre corps, votre position, etc.). Soyez présent.e.s. J'ai pris l'exemple du café mais vous êtes libres de le transposer à un autre moment clé de votre journée (balade quotidienne, nettoyage du visage, etc.). 2. Méditation guidée Il y a pléthore d'applications mais je vous en recommande deux : Petit Bambou et Insight Timer (anglaise à la base mais des programmes en français ont été développés). Ces 2 applications proposent des programmes gratuits de 7 jours pour débutants où vous êtes entièrement accompagné.e.s.

Ici, pendant 2 jours, suivez une méditation proposée par l'une de ces applications (où une autre qui aurait votre préférence). 3. Méditation silencieuse Installez-vous confortablement, sur le sol, sur une chaise, peu importe du moment que vous êtes dans une posture que vous pouvez tenir plusieurs minutes sans problèmes. Installez une alarme sur votre téléphone qui sonnera dans 10 min. Fermez les yeux, respirez naturellement et...restez. Des dizaines de pensées vont se présenter, laissez-les traverser votre esprit, ne les investissez pas. De la même façon, ne vous endormez pas. Méditer consiste à se relâcher, oui, mais tout en restant attentif. Si c'est vraiment difficile de maintenir votre attention, concentrez-vous sur votre respiration. Vous pouvez tout à fait compter vos cycles de respiration par lot de 5 ou de 10. Soyez à l'intérieur de vous, au contact de vous, sans analyser quoique ce soit, laissez-vous respirer et accueillez les émotions qui se présentent sans jugement (même si vous n'en voulez pas)(spoiler : c'est plus facile à dire qu'à faire).

*

3 exercices à faire sur 2 jours chacun, soit 6 jours au total. Faites-le non pas pour vous contraindre mais pour vous découvrir. Comment ça va se passer ? Est-ce qu'il y a un exercice que vous allez aimer ? Un autre qui va vous déstabiliser ? Sur un exercice que vous répétez, est-ce que l'expérience est la même ? Vous pouvez même aller jusqu'à faire un mini compte-rendu à la fin de chacune de vos séances, sur papier ou à l'arrache sur votre smartphone. Surtout, souvenez-nous, pas de pression. Vous ne pouvez pas rater votre méditation. On rate quelque chose par rapport à une attente que l'on a formulée. Ici, aucun résultat n'est attendu. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise méditation. Vous avez le droit de vous sentir bien après avoir médité, vous avez aussi le droit d'avoir envie de vous rouler en boule dans un placard. Tout est accepté. On nous présente souvent la méditation avec des petites fleurs et des ambiances de sérénité absolue mais ce n'est pas la réalité. Méditer n'est pas facile et ce n'est pas toujours agréable mais c'est super chouette pour mieux se connaitre et se détacher de toutes les histoires qu'on se raconte ;) Voilà. * Pour ceux qui souhaitent revenir sur l'histoire des 8 branches du Yoga vue la semaine dernière, je vous laisse ces deux articles sur le sujet que j'avais recommandés : lui et lui.