Venez faire une pause à l'Atelier Perché 

Ma formation de professeure de yoga 1/2


Lorsque je vous ai demandé les sujets que vous aimeriez voir abordés dans cette newsletter, ma formation de professeure de yoga est revenue plusieurs fois. Donc, embarquez avec moi, c'est parti !

L E C O N T E X T E

En France, les activités physiques sont regroupées autour de fédérations qui sont elles-mêmes rattachées au Ministère des Sports. Toute personne qui souhaite "encadrer des activités physiques" doit respecter la règle formulée par ce ministère :. être habilité.e, notamment via la détention d'un diplôme (ou exceptions comme les masseurs-kinésithérapeutes qui disposent de cette habilitation de fait, par exemple).

Le yoga occupe une place toute particulière dans ce paysage puisqu'il n'est pas rattaché au Ministère des Sports. A l'heure actuelle, il est davantage rangé dans la case "spiritualité/philosophie" et est sous l'égide...du Ministère de la Culture. Le métier de professeur.e de yoga ne fait donc pas partie des professions réglementées (à savoir : la Fédération Française de Yoga (FFY) n'est pas une fédé officielle).

Ce que ça implique ? Tout le monde peut se décréter professeur.e de yoga (il n'y a pas de réglementation donc pas d'obligations à respecter).

Ce que ça implique si vous êtes élève ? Posez des questions. N'hésitez pas à vous renseigner sur la formation d'un.e professeur.e de yoga. C'est quelqu'un qui va vous donner des indications de mouvements et de placement physiques, votre curiosité est tout à fait légitime.

Ce que ça implique si vous voulez devenir professeur.e ? Rien, justement. Tout dépend de vous. Aucune obligation n'étant en place, chacun.e entreprend les démarches de se former selon ce qui lui semble cohérent.

M A S I T U A T I O N

Je suis diplômée d'un Master 2 de l'Université Paris-Dauphine et, au moment d'ouvrir mon studio, je vous avoue que j'avais moyen envie d'improviser. J'ai beau baigner dans l'univers de l'activité physique depuis gamine, c'est comme si quelqu'un voulait ouvrir un resto parce qu'il mange des pâtes tous les soirs. C'est un peu léger (l'argument, pas les pâtes).

Du coup, j'ai passé ce qu'on appelle un Certificat de Qualification Professionnelle, un diplôme qui autorise l'encadrement d'activités physiques collectives. La formation n'aborde pas les sujets en réelle profondeur mais elle permet déjà d'avoir des notions en anatomie, compréhension du mouvement, etc.

Avec ce premier bagage en poche, je me suis penchée plus précisément sur les formations de yoga. Je vous le dis très franchement : Perdition Absolue.

Imaginez deux secondes la recette suivante :

Placez dans un grand shaker

une discipline qui est à la mode + l'absence totale de réglementation.

Secouez vivement.

Arrosez généreusement d'opacité et dégustez.

Verdict : peu goûtu.

Au moment de sélectionner ma formation, voici ce que j'ai constaté :

1/ c'est la foire.

Chaque organisme ou professeur.e.s proposent son propre cocktail et il faut partir à la pêche aux informations pour jauger la qualité d'une formation. Toutefois, certaines structures sont connues et reconnues et, dans ce cas, le risque de suivre une formation médiocre est faible.

Comme je vous le disais, en France, il n'y a pas de méta-organisme pour encadrer tout ça, mais il y a une organisation à l'échelle internationale : la Yoga Alliance. Basée aux Etats-Unis, c'est une sorte de fédération privée qui s'est imposée au point de devenir une "référence". La plupart des formations sont certifiées Yoga Alliance (c'est à dire qu'elles respectent le cahier des charges émis par cette organisation : x heures d'anatomie, x heures de pratique, x heures d'ajustements, etc.). Cette certification a surtout de la valeur dans le monde anglo-saxon mais je l'ai tout de même choisie comme critère dans ma prise de décision.

2/ c'est la foire (encore).

il y a des formations absolument partout et sous tous les formats envisageables. Plage en Crête, cure de jus verts, trampoline, vous trouverez tout. Et à tous les prix. Pour vous donner une idée, des studios reconnus comme Gérard Arnaud ou Ashtanga Yoga Paris proposent des formations 200h (soit 4 semaines environ) qui coûtent respectivement 2650€ et 2950€.

M O N C H O I X

En fouillant, j'ai trouvé une école particulièrement connue en France : Samyak Yoga. Basée en Inde, il y avait une Française parmi le corps enseignant ce qui explique sa popularité ici. J'ai fait mes devoirs et rassemblé un maximum d'informations, notamment sur le programme. La Yoga Alliance impose des sujets (anatomie, philosophie, etc) mais le nombre d'heures allouées est très flexible et, surtout, il n'y a aucun contrôle. Du moment que l'organisme formateur paie sa redevance à la Yoga Alliance, tout va bien donc, à nouveau, c'est vraiment à soi de se renseigner. Cette école apparaissait sérieuse, j'étais motivée pour une formation intensive de 200h sur un mois avec eux.

Au moment de me pencher sur les modalités, j'ai vu qu'il y avait deux formules : Inde ou Paris. La formation parisienne était autour de 2000€ contre 1200€, il me semble, en Inde. A ce moment-là, j'étais relativement libre. Nous étions en 2015. Je venais de démissionner. Mon mec était en pause professionnelle. Nous avions décidé de quitter Paris pour Lyon mais nous souhaitions voyager un peu avant de reprendre quoique ce soit. Du coup, le choix de l'Inde était assez facile. Nous avons voyagé tout le mois de septembre. Le 1er octobre, il rentrait en France et moi j'atterrissais à Bangalore. Finalement, avec les billets d'avion, ma formation m'a coûté ce que j'aurais payé si je l'avais faite à Paris.

Et ensuite ? Parce que là, on a parlé du Ministère des Sports et de tous les trucs pas intéressants mais la formation ? J'ai étudié quoi ? C'était comment ?

Je vous raconte tout dans le prochain article.

Je vous fais des bisous.